Les rouleaux

Choix et utilisation du matériel : Pinceaux, rouleaux…

Vous trouverez dans le commerce une multitude de rouleaux, pinceaux ou autre. Attention de bien choisir et ne radinez sur le matériel, vous pourriez avoir quelques mauvaises surprises.
Tous les éléments décrits ci-dessous ne sont pas tous indispensables. A vous de faire votre choix en fonction de vos besoins, de la technique choisie et du type de surface à peindre.

 

Les rouleaux

Les rouleaux Utilisez le rouleau approprié au type de peinture et de surfaces à peindre. Certains rouleaux achetés au rabais perdent leurs fibres lorsque vous appliquez votre peinture sur le mur. Lors de vos achats, consultez sur l’emballage des rouleaux les indications du fabriquant.

Rouleaux standards (1)

Les rouleaux en mousse de polyester, économiques, vous permettent de peindre des surfaces lisses avec tous types de peinture.

Si vous peignez avec des peintures glycéro ou acrylique mates ou satinés, optez pour les rouleaux en fibres courtes polyamide 12 à 13 mm, avec l’option « anti-gouttes ».
Sinon, les rouleaux en peau de mouton (souvent utilisés par les professionnels) ont l’avantage de se conserver plus longtemps.

Rouleau laqueur (2)

Pour des peintures laquées (brillantes ou satinées), choisissez un rouleau laqueur, à fibres rases, 4 à 5 mm (généralement manchon polyacrylique).
Le rouleau laqueur se compose d’un manchon moins large que le rouleau standard et vous sera particulièrement utile pour peindre des surfaces en bois comme les panneaux de portes par exemple. Il existe aussi des rouleaux laqueurs à manche long.

Rouleau à manche long : rouleau téléscopique (3)

Très pratique pour les plafonds et les escaliers, le rouleau à manche long vous évitera l’utilisation de l’échelle. (Vous n’aurez donc plus à effectuer les contraignants aller-retour entre votre échelle et votre pot de peinture pour vous réapprovisionner en peinture!)

 

Les pinceaux

Les brosses « queues de morue »

Les pinceaux Ces brosses permettent de peindre tout type de surface, mais elles sont généralement utilisées pour les petites surfaces.
Choisissez la dimension et la forme de vos pinceaux en fonction de l’usage que vous en ferez.
Vous trouverez dans le commerce une multitude de ces brosses (soies de porc, fibres nylon ou soies synthétiques).
Les pinceaux en soies naturelles réputés pour leur qualité mais ils sont assez chers.
Les pinceaux synthétiques : moins onéreux restent assez performants.

- Brosse plate (environ 10 cm)
peut convenir aux grandes surfaces mais on l’utilise en général pour faire des effets de matière.
En effet, les poils du pinceau laissent apparaitrent de très fines rainures contrairement au rouleau.

- Brosses plates et étroites
sont utilisés pour les petites surfaces, type plinthes ou les creux d’une porte (le tour des panneaux d’une porte).
Très efficaces pour éviter les débordements de peinture.

Brosse à rechampir

Ce petit pinceau de forme conique convient parfaitement pour peindre les angles d’une pièce, les jonctions entre les murs et le plafond ou les boiseries (type moulures des plinthes ou des portes). Il vous permet d’éviter les débordements de peinture.

Brosse radiateur (« queue radiateur »)

Ces brosses munies d’un long manche permettent de peindre des surfaces difficiles d’accès, notamment l’intérieur des anciens radiateurs.
Vous trouverez dans le commerce deux types de brosses:
la brosse (a) est reliée à un manche coudé
la brosse (b) est coudée au niveau de la virole

Les petites Astuce-déco….Conserver et récupérer ses pinceaux (Pinceau et rouleau)

Pour récupérer un pinceau sec qui a déjà servi, nettoyez-le avec un solvant (White Spirit s’il s’agit de peinture à huile ou de l’eau pour une peinture a l’eau). Vous terminerez en le nettoyant avec de l’eau et du savon et vous le rincerez abondamment à l’eau.
Pour une réutilisation le lendemain, rangez votre pinceau nettoyé dans un sac en plastique que vous fermerez soigneusement de façon à ce que l’air ne puisse pas passer.

 

Les applicateurs

 

L’applicateur, composé de mousse, est utilisé (comme le rouleau) pour peindre de grandes surfaces.
Vous trouverez dans le commerce différents formats:
Les plus grands étant utilisés pour les murs
Les tampons moyens : très pratiques pour les plinthes
Les plus petits permettant de peindre les surfaces étroites (particulièrement en bois), telles que les châssis de fenêtres, les encadrements de portes…

Pour peindre une grande surface avec un tampon applicateur :
Versez la peinture dans un bac rectangulaire
Trempez le tampon dans le bac de peinture en le glissant du bord avant jusqu’au bord arrière du bac. Essuyez le tampon pour l’essorer contre le bord arrière du bac de peinture.
Appliquez le tampon sur la surface à peindre en commençant par le haut du mur, de façon à former une bande bien verticale.
Faites légèrement chevaucher vos bandes de peinture lorsque vous l’appliquez pour obtenir un ensemble uniforme et régulier.

Conservation des tampons applicateurs:
Si vous avez utilisé de la peinture acrylique, vous pourrez conserver votre tampon applicateur après usage.
Il suffira de bien nettoyer la mousse du tampon en détachant le patin de mousse et de le laver avec de l’eau et du savon et le rincer abondamment à l’eau.
Si vous avez utilisé de la peinture glycéro ( « glycérophtalique »), il ne vous sera malheureusement pas possible de le conserver.
En effet, lors d’une ré-utilisation, les traces de la peinture précédente risquent de réapparaître sur votre mur.

 

Les aérosols

 

Les peintures en aérosol sont très efficaces pour peindre les détails tels que poignées de portes, ferrures de fenêtres….
Avant utilisation, démontez les éléments que vous souhaitez repeindre en les posant à plat sur plusieurs papiers journaux.
Pulvérisez en 2 ou 3 fois votre produit sur l’élément à peindre selon l’effet souhaité.

 

Les pistolets

 

Composé d’un compresseur d’air, le pistolet vous permettra de peindre de grandes surfaces sans trop d’effort.
Attention cependant lors de son utilisation de ne pas faire déborder la peinture sur les autres surfaces.
Pour éviter ce désagrément, protègez toutes les surfaces autour de la zone à peindre avant de la pulvériser avec le pistolet.

 

Les couteaux de peintre /Lames à enduire /spatules

 

Les couteaux de peintre Ces couteaux composés d’une lame en acier souple inoxydable existent dans plusieurs formats, selon vos besoins.
On s’en sert pour appliquer l’enduit sur un mur. Ils s’utilisent généralement par deux. Par exemple, pour reboucher une petite fissure, vous pourrez choisir 2 couteaux type (a) et (b). Le couteau (a) (lame : 5 cm de large) vous permettra d’attrapper l’enduit dans son pot et le couteau (b) (lame : 10 cm de large) vous servira à déplacer l’enduit du couteau (a) pour l’appliquer sur le mur.
Si vous devez appliquer une plus grosse quantité d’enduit sur le mur, choisissez des couteaux composés d’une lame plus large (type couteau (c)).

 

La taloche

 

De forme rectangulaire, la taloche permet de lisser les surfaces enduites de façon uniforme.

 

Les roulettes à maroufler (roulettes de colleur)

 

Ces roulettes (a) et (b) servent à lisser la jointure entre deux lés de papier peint.
La roulette (b) montée sur une seule tige permet de maroufler au niveau des angles des murs.

Tags :