Personne qui applique de la peinture murale avec un rouleau

Quelle peinture murale choisir ?

Une fois votre premier choix effectué entre du papier peint et de la peinture, vous allez maintenant devoir décider quelle peinture murale choisir. Coloris, finitions, composition… : il existe de nombreux types de peintures. Selon votre projet de décoration, vous aurez plus intérêt à vous tourner vers l’une ou l’autre de ces peintures. On fait le point ensemble pour vous aider à faire votre choix !

La finition de votre peinture

En magasin ou sur Internet, vous trouverez 3 types de finitions pour vos peintures murales :

  • Mate ;
  • Satinée ;
  • Brillante.

Chacune de ces finitions dispose d’avantages et d’inconvénients, que vous devrez prendre en compte pour obtenir le meilleur rendu possible.

Par exemple, les finitions brillantes et satinées sont appréciées dans les pièces un peu sombre. Comme elles réfléchissent la lumière, elles illuminent la pièce, ce qui crée une ambiance plus agréable. Par contre, elles ont également la réputation de faire ressortir les imperfections au premier coup d’œil. Si votre mur n’est pas parfaitement lisse, mieux vaut les éviter.

Dans ce cas, vous aurez plutôt intérêt à choisir une peinture professionnelle à la finition mate, pour masquer les défauts de votre mur. Par contre, ces peintures sont plus fragiles que les précédentes. Il est donc préférable de les réserver aux pièces de repos plutôt qu’aux pièces de vie pour les préserver.

Nuancier présentant les différentes couleurs et finitions de peintures murales

Peinture murale : les différentes compositions

En fonction de leur composition, les peintures murales peuvent être réparties en 3 catégories :

  • Peinture glycéro : à base d’huile ;
  • Peinture acrylique : à base d’eau ;
  • Peinture alkyde : composition mixte, à mi-chemin entre la glycéro et l’acrylique.

Là encore, le choix entre ces différents types de peintures murales va dépendre de l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Facile à appliquer, sans odeurs, compatibles avec toutes les pièces (même les pièces humides), la peinture acrylique rencontre un franc succès. Mais comme elle se lessive assez mal, on aura tendance à lui préférer la peinture glycéro dans les pièces humides ou dont les murs ont tendance à vite se salir. Néanmoins, cette dernière est plus difficile à appliquer, et le rendu peut être moins bon si n’avez pas la bonne technique.

D’où l’intérêt de la peinture alkyde, qui réunit les avantages de la peinture acrylique (peu d’odeurs, facilité d’application) et de la peinture glycéro (résistance). D’ailleurs, vous pouvez même les utiliser pour peindre les sols, y compris dans le garage !

Avec ou sans sous-couche ?

Par souci d’économie de temps et d’argent, certaines personnes sont tentées d’appliquer leur peinture directement aux murs, sans mettre de sous-couche auparavant. Dans l’absolu, c’est une mauvaise idée, car la sous-couche est indispensable ! C’est grâce à elle que vous empêcherez le mur de « boire » la peinture. Sans sous-couche, vous aurez certainement besoin de passer plusieurs couches de peinture murale, et le rendu ne sera pas forcément homogène.

Néanmoins, vous pouvez aussi trouver de la peinture de qualité pro dite « monocouche ». La plupart du temps, ces peintures ont un excellent pouvoir couvrant, ce qui fait que vous pouvez les appliquer directement sur vos murs. Néanmoins, si vous comptez changer complètement la couleur de votre mur, mieux vaut être prévoyant et appliquer une sous-couche quand même. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à tester votre peinture sur un petit pan de mur. Vous pourrez voir le rendu final et décider s’il convient ou non d’utiliser une sous-couche avant de peindre l’intégralité de votre mur.

Source images : Pexels

Catégorie : Peinture
Tags :